Liaison fatale

2 jaren geleden


Text only:

"C’est de la vraie chair ! (…) On la croirait pétrie sous des baisers et des caresses. On s’attendrait presque, en tâtant ce torse, à le trouver chaud." Auguste Rodin
Votre email ne s'affiche pas ?
Voir dans le navigateur.
Conseillez Artips
à vos amis

Bonjour
,

Aujourd'hui : "Liaison fatale"

Où l'on découvre un couple sulfureux.

Auguste Rodin, Le Baiser, vers 1882, H. 181,5 cm, Musée Rodin, Paris
Voir en grand


Sous notre regard, un couple enlacé échange un tendre baiser. On aurait presque l’impression de les déranger !
Cette célèbre sculpture d’Auguste Rodin est l’un de ses chefs-d’œuvre. Pourtant, qui pourrait imaginer que derrière cette image sensuelle se cache une histoire tragique ?
En 1880, Rodin entame un projet qui va l’occuper pendant près de 20 ans : la Porte de l’Enfer. Fourmillant de figures, le décor de la porte s’inspire de La Divine Comédie de Dante, un écrivain italien du XIVe siècle.
Et parmi tous ces personnages se trouve notre couple d’amoureux enlacés…


Auguste Rodin, La Porte de l'Enfer, 1880-1890, Bronze, H. 635 cm ; L. 400 cm ; P. 85 cm, Musée Rodin, Paris
Voir en grand


Lui, c’est Paolo. Elle, c’est Francesca. Ils s’aiment d’un amour impossible car Paolo n’est autre que le beau-frère de Francesca.
La sculpture représente le moment où ils découvrent leurs sentiments : tout n’est que calme et volupté. Mais cela ne va pas durer. Le mari trompé assassine les deux amoureux, sans autre forme de procès !
Pour la Porte de l’Enfer, Rodin se rend bien compte que quelque chose cloche. Au milieu des autres figures torturées et désespérées, son couple apaisé ne colle pas vraiment...


Auguste Rodin, Fugit Amor, avant 1887, version en bronze, 37x45x20 cm, Musée Rodin, Paris. © agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian
Voir en grand


Il choisit donc un autre épisode de leur histoire, bien plus sombre. Une fois aux enfers, Paolo et Francesca sont condamnés à être emportés dans une violente bourrasque sans jamais pouvoir s’étreindre.
Ce sera la sculpture Fugit Amor, que l’on peut toujours voir sur la Porte de l’Enfer.


Auguste Rodin, Le Baiser, vers 1882 (version en terre cuite), Musée Rodin, Paris
Voir en grand


Quant à la première version de son couple, il décide d’en faire Le Baiser. La sculpture rencontre un immense succès !
Et c’est toujours le cas aujourd’hui, même si le public qui la contemple ignore souvent le sort tragique qui attend les deux amants...


Auguste Rodin, Le Baiser ou Paolo et Francesca, 1881-1882, version en terre cuite, Musée Rodin, Paris
Voir en grand


En savoir plus
Cette œuvre mythique est à redécouvrir au musée Rodin dans un écrin complétement rénové depuis le 12 novembre.
Pour l'occasion, Le Baiser a été restauré pour retrouver toute sa splendeur. Plusieurs étapes ont été nécessaires : le marbre a tout d'abord été dépoussiéré, puis des compresses ont été apposées à sa surface et enfin, il a été lavé de la pulpe de papier avec des vaporisateurs.
Plus d'informations


Découvrez en vidéo le musée rénové


Le musée Rodin est ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 17h45. Nocturne le mercredi avec tarif réduit pour tous.


Réserver son billet
Racontée en partenariat avec le Musée Rodin
Jeu Concours : L'avant première
Qui a créé cette œuvre ?
Jouer
C’est de la vraie chair ! (…) On la croirait pétrie sous des baisers et des caresses. On s’attendrait presque, en tâtant ce torse, à le trouver chaud.
Auguste Rodin
En un clic, dites-nous :
si c'était mieux que d'habitude...
...aussi bien
...ou moins bien
Retrouvez-nous sur notre site www.artips.fr
S'inscrire à Artips
Des conseils, des idées, des critiques ?
Vous souhaitez devenir rédacteur ?
Contactez-nous sur colineetjean@artips.eu ou au 0682891197
Coline et Jean
Copyright © 2015 Artips, Tous droits réservés.
ARTLY PRODUCTION SAS,
71 rue du faubourg Saint-Martin
75010 PARIS
Se désinscrire de la liste.   Mettre à jour mes options d'envoi
Informations légales

Deel deze nieuwsbrief op

© 2018