Quand Carlos Ghosn se projette en 2022

Afgelopen vrijdag om 18:07


Text only:

                                                           
Quand Carlos Ghosn se projette en 2022

L'ACTUALITÉ DU JOUR PAR Henri Gibier

@Hgibier

à ne pas manquer


Quand Carlos Ghosn se projette en 2022


C'est à une étonnante démonstration de puissance à laquelle s'est livré Carlos Ghosn en présentant ce vendredi matin les objectifs de l'Alliance Renault-Nissan, désormais élargie à Mitsubishi, pour 2022. Chiffre le plus impressionnant: le constructeur espère atteindre à cette date 14 millions de véhicules vendus, au lieu de 10,5 prévus en 2017, et 6 millions (2,5 pour Renault, 3,5 pour Nissan) il y a dix ans, quand Ghosn fut nommé PDG.
Secret dévoilé de cette montée en puissance, la mise en place de plateformes de productions communes et l'intégration croissante entre les partenaires de l'Alliance qui permettent des économies d'échelle. Le PDG estime que sur les 14 millions de voitures produites dans cinq ans, 9 seront fabriquées sur des plateformes communes.
Politique de "pack", comme au rugby, qui sera notamment accentuée sur le créneau stratégique des voitures électriques. Belle ambition qui semble correspondre au terme que le patron lui-même fixe à son job: il a 63 ans, et à la question de savoir si la question de sa succession était dans l'air, Carlos Ghosn a répondu qu'il avait "l'intention d'exécuter le plan tant que cela aura un sens".
C'est en 2022 qu'on le saura vraiment.




Si vous n'avez qu'une minute

Explosion terroriste dans le métro de Londres
 

Plus d'une vingtaine de personnes ont été blessées ce vendredi matin à la station Parsons Green du métro londonien par l'explosion d'une bombe artisanale, qualifiée d'"acte terroriste" par la police. L'engin n'aurait pas totalement fonctionné.

 

Lire ici

Fin de la trêve pour les évadés fiscaux
 

Le 31 décembre prochain, les guichets fiscaux ouverts en 2013 pour permettre aux contribuables de régulariser leur situation fiscale se fermeront pour de bon, a annoncé le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin. En quatre ans, plus de 32 milliards d'euros d'avoirs ont été rapatriés, ce qui a rapporté à l'Etat près de 8 milliards d'euros.

 

Lire ici

Les investisseurs prêts à monter à bord des VTC
 

Dans son édition de vendredi le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, écrit que le géant japonais Softbank serait prêt à injecter 10 milliards de dollars dans Uber. A la condition d'obtenir une participation conséquente en échange d'un gros rabais.
De son coté, le concurrent d'Uber, Lyft, est en discussion avec Alphabet, la maison-mère de Google, pour un possible investissement. Le chiffre d'un milliard de dollars a été évoqué.

 

Lire ici


l'idée du jour


Le Japon sans ambition pour sa croissance


Les entreprises nippones ont retrouvé des profits records, mais elles refusent d'investir ou d'augmenter des salaires. A cause d'une hantise: le déclin démographique qui prend une allure inquiétante, sans que le gouvernement ne semble vouloir agir d'une façon ou d'une autre, analyse Yann Rousseau, notre correspondant permanent.

La VALEUR DU JOUR
 
CAC 40 à
la clôture

-0.22 %
5213.91

 
+
HAUT MICHELIN : +2.96 %

 
+
BAS ACCOR :
-1.28 %


Essilor



 



La Commission européenne verrait-elle d’un mauvais œil le rapprochement entre le français Essilor, n°1 mondial de l'optique ophtalmologique, et l’italien Luxottica spécialisé dans les montures de lunettes ? Selon une source proche du dossier, citée par l’agence de presse Reuters, Bruxelles pourrait faire part de ses inquiétudes au sujet de leur projet de fusion.
Cette rumeur a plombé le titre Essilor, qui a essuyé quatre séances de baisse d’affilée, entre mardi et vendredi, et abandonné plus de 3 % sur la semaine, soit la plus mauvaise performance du Cac 40.



LE CHIFFRE DU JOUR

3700

kilomètres, à une altitude maximum de 770 kilomètres, ont été parcourus par le nouveau missile balistique tiré par la Corée du Nord ce vendredi matin. De quoi survoler une nouvelle fois le Japon et défier un peu plus la communauté internationale, malgré le dernier train de sanctions contre Pyongyang qui vient d'être décidé


En savoir plus


a déguster


Gérald Darmanin, le goût de la revanche


A la fin du mois le tout jeune ministre de l'Action et des comptes publics présentera le Budget 2018, le premier de l'ère Macron. Une tâche énorme, dont dépendra beaucoup la suite du quinquennat, qui ne fait pas peur à ce politique absolument moderne et, en même temps, personnage qui rappelle les ambitieux des romans du 19ème siècle.
Dans Les Echos Week-End de ce vendredi, Elsa Freyssenet nous en livre un portrait passionnant.



 
 
Se
désinscrire de cette newsletter

|
Découvrez
toutes les newsletters du groupe lesechos.fr

 
 
 
 

Si vous ne lisez pas correctement ce message, cliquez ici

 
 

Deel deze nieuwsbrief op

© 2017