Seul contre tous !

2 jaren geleden


Text only:

"Mais je sais, moi, que vous avez admirablement réussi à faire une œuvre de peintre, de grand peintre." Emile Zola
Votre email ne s'affiche pas ?
Voir dans le navigateur.
Conseillez Artips
à vos amis

Bonjour
,

Aujourd'hui : "Seul contre tous !"

Où l’on découvre l’utilité de boire des coups avec un écrivain.

Édouard Manet, Olympia, 1863-1865, Musée d'Orsay, Paris
Voir en grand


C'est le scandale ! Au Salon de 1865, tout le monde se moque du nouveau tableau d’Édouard Manet, Olympia. Tout le monde sauf Emile Zola.
L’écrivain, au contraire, est fou d’admiration pour cette peinture : “J'ai dit chef-d'œuvre, et je ne retire pas le mot. Je prétends que cette toile est véritablement la chair et le sang du peintre”, écrit-il pour défendre Manet.


Édouard Manet, Le Café Guerbois, 1869, Lithographie, National Gallery of Art, Washington
Voir en grand


Ce dernier, touché par son soutien, décide de remercier Zola à sa façon…
Les deux hommes se connaissent déjà depuis quelques années : ils boivent ensemble des verres au café Guerbois, en parlant de peinture et de modernité.


Etienne Carjat, Emile Zola vers 1865
Voir en grand


Surtout, ce sont tous les deux des hommes ambitieux en quête de reconnaissance.
Alors que Manet essuie de violentes critiques à cause de sa peinture réaliste, Zola a du mal à se faire une place dans le monde des lettres…
C’est aussi pour cette raison qu’il prend la défense du scandaleux tableau : sa critique, élogieuse et isolée, n’en est que plus visible !


Édouard Manet, Emile Zola, 1868, Musée d'Orsay, Paris
Voir en grand


Manet, en témoignage de sa gratitude, décide de faire le portrait de Zola.
L’écrivain, en redingote, est assis à un bureau, entouré d’objets à la signification étudiée…
Manet y présente ses sources d'inspiration, comme l’estampe japonaise ou le peintre espagnol Velázquez. Surtout, il met en scène le soutien que lui a apporté son ami.


Détail de l'œuvre.


Regardez bien : en évidence sur le bureau se trouve une petite brochure bleue. Elle reprend l’article élogieux de l’écrivain défendant Manet.
Et derrière Zola, en noir et blanc, c’est bien elle ! Une petite reproduction d’Olympia, qui semble regarder l’écrivain.
Car entre la belle Olympia et le romancier, c’est toute une histoire…


Henri Fantin-Latour, Édouard Manet, 1867, The Art Institute of Chicago
Voir en grand


Pour en savoir plus :
Sur le tableau
Sur les écrits de Zola à propos de Manet
Sur le scandale
Pour recommander cet Artips :


Racontée par Nathalie Borme
Validée par Gérard Marié,
professeur d'histoire de l'art
Sciences Po Paris
Jeu Concours : L'avant première
Les résultats
Bravo aux gagnantes du tirage au sort
Florence T. et Danièle R. !
Chacune gagne deux livres Artips ou une place d'exposition de son choix.
A partir de mercredi, les compteurs sont remis à zéro, et le concours reprend.
Bonne chance à vous !
Mais je sais, moi, que vous avez admirablement réussi à faire une œuvre de peintre, de grand peintre.
Emile Zola
En un clic, dites-nous :
si c'était mieux que d'habitude...
...aussi bien
...ou moins bien
Retrouvez-nous sur notre site www.artips.fr
S'inscrire à Artips
Des conseils, des idées, des critiques ?
Vous souhaitez devenir rédacteur ?
Contactez-nous sur colineetjean@artips.eu ou au 0682891197
Coline et Jean
Copyright © 2015 Artips, Tous droits réservés.
ARTLY PRODUCTION SAS,
71 rue du faubourg Saint-Martin
75010 PARIS
Se désinscrire de la liste.   Mettre à jour mes options d'envoi
Informations légales

Deel deze nieuwsbrief op

© 2018