Une parfaite illusion !

2 jaren geleden


Text only:

"L’illusion est la première apparence de la vérité." Rabindranàth Tagore
Votre email ne s'affiche pas ?
Voir dans le navigateur.
Conseillez Artips
à vos amis

Bonjour
,
Vous avez été très nombreux à nous demander d'offrir juste nos livrets collector pour Noël. Alors, rien que pour vous, on a aussi créé "Les Petits Courriers d'Artips"


Découvrez-les ici !

Aujourd'hui : "Une parfaite illusion !"

Où l’on s’intéresse à une voûte plate.

Masaccio, La Trinité, 1425-1428, Fresque, 7 x 3 m, Museo di Santa Maria Novella, Florence
Voir en grand


Florence, début du XVe siècle. Masaccio est chargé de réaliser une œuvre pour l’église Santa Maria Novella.
Il doit représenter la Trinité, c’est-à-dire le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Dans un XVe siècle italien en pleine Renaissance, pas facile de se démarquer...
Masaccio commence alors à faire parler de lui. Avec cette commande, il compte bien surprendre davantage ses contemporains.
Lorsque l’œuvre est enfin dévoilée, c’est l’étonnement ! Masaccio n’a pas seulement peint une Trinité…
Il a creusé le mur : la voûte en berceau surplombe les personnages et s’enfonce dans le mur.
Du moins c’est l’impression qui est donnée. L’illusion est parfaite.


Schéma montrant la construction de La Trinité de Masaccio
Voir en grand


Grâce à la perspective, Masaccio réalise un trompe-l’œil des plus réalistes. Il remporte ainsi son pari et inscrit son œuvre dans l’histoire.
Mais certains de ses contemporains ne sont pas convaincus. Selon eux, il est impossible que Masaccio ait pu réaliser une telle prouesse.
Un peintre ne peut pas avoir tant de connaissances scientifiques, ce n’est qu’un simple artisan !


Vue sur la cathédrale de Santa Maria del Fiore, dôme réalisé par Brunelleschi, Florence
Voir en grand


Les plus tendres disent qu’il a été aidé par l’architecte Brunelleschi, qui a conçu le dôme de la cathédrale de Florence.
Les plus hargneux affirment que le grand architecte a réalisé cette Trinité et que Masaccio n’a fait qu’en récupérer le crédit !


Reproductions en 3D selon différents points de vue de La Trinité de Masaccio, réalisées en 2002 © Musei Comunali di Firenze. Criminisi, Kemp and Zisserman
Voir en grand


Quoi qu’en disent les jaloux, cette fresque reste exceptionnelle.
Même aujourd’hui, elle fascine encore : des passionnés sont allés jusqu’à la modéliser en trois dimensions grâce aux technologies modernes…


Luigi Pampaloni, Portrait sculpté de Filippo Brunelleschi regardant son dôme, 1830, Florence
Voir en grand


Pour en savoir plus :
Sur Masaccio
Sur Brunelleschi
Sur le Quattrocento
Pour recommander cet Artips :


Racontée par
Karen Chaudot
Validée par Gérard Marié,
professeur d'histoire de l'art
Sciences Po Paris
Jeu Concours : L'avant première
Qui est l'artiste
derrière cette œuvre ?
Jouer
L’illusion est la première apparence de la vérité.
Rabindranàth Tagore
En un clic, dites-nous :
si c'était mieux que d'habitude...
...aussi bien
...ou moins bien
Retrouvez-nous sur notre site www.artips.fr
S'inscrire à Artips
Des conseils, des idées, des critiques ?
Vous souhaitez devenir rédacteur ?
Contactez-nous sur colineetjean@artips.eu ou au 0682891197
Coline et Jean
Copyright © 2015 Artips, Tous droits réservés.
ARTLY PRODUCTION SAS,
71 rue du faubourg Saint-Martin
75010 PARIS
Se désinscrire de la liste.   Mettre à jour mes options d'envoi
Informations légales

Deel deze nieuwsbrief op

© 2018